1° synthèse

Groupe de travail et d’enquête terrain quinquennal constitué par CRESUS  autour du thème

« surendettement et santé »

 

Les consommateurs en difficulté que nous rencontrons dans les permanences de CRESUS.

Depuis sa création il y a 20 ans, CRESUS a rencontré près de 500.000 consommateurs qui, pour toutes sortes de raisons et de circonstances de vie, se retrouvent dans des situations difficiles sur le plan financier. Nous travaillons avec des gens surendettés. Ces gens souffrent.

 

Nous avons montré au fil de nos rapports annuels, que le niveau d’anxiété lié au surendettement est sans commune mesure avec celui vécu par la population en général. Les tendances s’inversent complètement. Dans l’ensemble de la population, les indicateurs d’anxiété oscillent généralement autour de 15 à 20% alors que chez les consommateurs que nous rencontrons ils se situent plutôt dans les 90%.

 

CRESUS et ses équipes sont en contact permanent avec ces consommateurs fragilisés et nous avons pour mission d’apporter une aide à la fois juridique, économique mais également psychologique à des populations issues de toute catégorie socioprofessionnelle.

 


 

Ecouter, comprendre et mettre le consommateur en action.

Nous avons développé une approche efficace et humaine, sans poser de jugements sur le comportement et le type de consommation des publics que nous rencontrons. Nous partons du principe que nous ne devons pas faire porter aux individus, pris isolément et dans leurs difficultés, le poids de notre conscience politique.

 

La souffrance est la même, qu’on soit riche ou pauvre ! Du moins elle se présente de la même façon : angoisse, peur du lendemain, honte, même les idées suicidaires envahissent souvent et indistinctement les uns et les autres… Comment expliquer pareil phénomène ? Comment peut-on être malade d’argent ?

 

En fait, à chaque fois et bien au-delà des questions financières, c’est la dignité qui est atteinte. Et si la dignité est atteinte, c’est que ces gens ont échoué, ils se sont montrés inaptes à conduire leur vie là où la plupart des autres semblent réussir. Que ce soit à cause de revenus insuffisants, de malchance, de mauvaises décisions, le résultat est le même : l’échec.

 

Un échec vécu isolément parce qu’il est honteux. CRESUS doit placer la dignité au centre de ses préoccupations lorsque nous rencontrons les consommateurs dans nos permanences.

 

« Le surendettement : fracture individuelle et sociale »

Par une enquête en profondeur que nous conduisons auprès des consommateurs qui nous saisissent, nous souhaitons démontrer (ce que nous savions déjà de manière concrète et empirique) les effets désastreux du surendettement sur la santé de ceux qui nous consultent.

 

Pour faire cette démonstration, nous expérimentons, entre autres, deux questionnaires permettant de cerner l’état de santé et de bien-être de la population française, en particulier un tableau de vingt-trois symptômes, éprouvés au cours du dernier mois, dont cinq concernent spécifiquement l’anxiété et la dépression.

 

Un premier sondage opéré auprès d’un premier échantillon de 5000 ménages surendettés (permanences du second semestre 2010) nous arrivons à des résultats symétriquement inverses par rapport à celui de la population de même catégorie non concernée par le surendettement.

Anxiété / dépression

Questions

GENERAL

(H + F)

CRESUS

(H + F)

129- Je me suis senti(e) triste

15,9%

88,6%

130- Senti(e) déprimé(e), « down »

13,7%

91,6%

131- Senti(e) préoccupé(e), anxieux (se)

18,1%

94,8%

132- Senti(e) mal dans ma peau

11,9%

86,0%

133- Senti(e) stressé(e), sous pression

23,4%

94,8%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous construisons d’autres questionnaires, avec l’aide de médecins et cliniciens, qui nous permettent d’identifier les impacts réels sur la santé physique et les types de médicaments que l’on prescrit face à ces problèmes d’anxiété.

Malaises

Hommes

Femmes

Total

1- Perte de sommeil

81%

90%

85%

2- Douleurs lombalgiques

56%

68%

62%

3- Fatigue chronique

69%

53%

61%

4- Maux d’estomac

44%

53%

48%

5- Palpitations

25%

63%

44%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de la moitié des participants à notre étude ont été diagnostiqués pour du stress (29%), une dépression (23%) ou un burn-out (13%) et ils prennent des médicaments de types anxiolytiques (12%), des somnifères (9%) ou des antidépresseurs (6%).

 

Presque tous affirment que leur situation financière affecte leur santé,

Diriez-vous que votre situation financière affecte votre santé ?

Hommes

Femmes

Total

100%

95%

97%

 

leur travail,

4- Est-ce que votre situation affecte votre rendement ?

75%

63%

 

 

 

ou leurs relations conjugales et familiales,

Les effets

Hommes

Femmes

À propos des questions d’argent, vous arrive-t-il de vivre des conflits avec :

1- Votre conjoint ?

94%

53%

2- Vos enfants ?

56%

68%

3- Vos parents ?

6%

32%

 

 

 

 

 

 

 

 

…avec des différences notables souvent entre les hommes et les femmes.

 

Nous avons finalement utilisé les instruments élaborés par nos partenaires psychothérapeutes, particulièrement le cycle du surendettement, pour tenter de cerner le cheminement des personnes vers ce qu’il identifie comme le point de rupture :

point-de-rupture

 

 

sentiments d’injustice, d’échec, d’incompétence, de découragement ; autant de symptômes éprouvés par la majorité des répondants (entre 68,6% et 88,5%), jusqu’aux idées suicidaires entretenues par 56,3% des hommes et 36,8% des femmes rencontrés.

 

L’étude se poursuivra sur les exercices 2011/2013 – sa finalité est de guider les acteurs de l’accompagnement des ménages en situation de fragilité financière et de forger des outils de détection et d’aide adaptés.

 

ETUDES ET RAPPORT 2011/2015
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
JEAN LOUIS KIEHL, président - 0390221134

Partenaires

ashoka probtp cetelem 2013 logo Fondation-Carrefour ircem nb
 bfm caissedepots   bqpostale  lourmel nb intrum 
macif